Milieux de nidification

  • Falaise
  • îles
  • Cordon de galet
  • Plage de sable

Groupe d’espèces

  • Huitrier pie

Milieux de nidification

  • Falaise
  • îles
  • Cordon de galet
  • Plage de sable

Groupe d’espèces

  • Huitrier pie

Huitrier pie

Gentleman ostréiculteur

Avec son smoking noir et son jabot blanc, l’huîtrier pie est un des échassiers les plus faciles à reconnaître tant son élégant plumage est contrasté. Il tire son nom de sa nourriture de prédilection, les huîtres, même s’il apprécie aussi les autres fruits de mer…

Comment le reconnaître ?

Huîtrier Pie - © Studio Degonne

Aucune confusion n’est possible en Europe, où l’huîtrier pie est le seul représentant d’un genre qui compte huit espèces à travers le monde.

Son long bec, ses couleurs vives et tranchées, vous permettront de le reconnaître facilement :

  • Tête, dos et dessus des ailes noirs
  • Poitrine et ventre blancs
  • Bec rouge orange
  • Pattes rose
  • Longueur du corps de 40 à 45 cm

Hors période nuptiale, en hiver, il porte un collier blanc, qui caractérise aussi les jeunes non reproducteurs.

Où vit-il ?

L’huîtrier pie est un oiseau typique des rivages marins qui trouve sa subsistance dans des environnements variés :

  • Baies et estuaires s’ils ne sont pas trop vaseux
  • Côtes rocheuses

 

En période de reproduction :

  • Sommet des îlots
  • Hauts de plage
  • Bancs de galets

Comment vit-il ?

En l’absence d’huîtres, les moules et les coques qu’il brise avec son bec dur constituent l’essentiel de son menu. Son rythme de vie est dicté par les marées qui lui permettent d’accéder ou non aux zones d’alimentation. Il se nourrit proche de la « ligne d’eau » sur les plages ou au pied des falaises. Il se repose à l’abri du vent sur les rochers qui émergent à marée haute. La période de reproduction débute en mars : un couple, uni pour la vie, creuse une cuvette au sol garnie de brindilles. Les oiseaux regagnent leurs zones d’hivernage de juillet à novembre.

Pourquoi faut-il le protéger ?

Bien qu’apparemment importants en Europe du Nord et de l’Ouest, les effectifs peuvent très rapidement connaître une phase de déclin : au Pays-Bas par exemple, le ramassage industriel des coquillages a rendu inhospitaliers certains sites d’hivernage.

 

La population des littoraux atlantiques et méditerranéens de France contribue peu à l’effectif européen car elle est située en limite de l’aire de répartition de l’espèce, mais aussi à cause des nombreux dérangements pendant la période de reproduction :

  • Pratiques balnéaires et sportives
  • Agriculture
  • Urbanisation du littoral

 

 

Quel comportement adopter ?

  • Il est préférable de rester à distance des zones de nidification : les nids et les œufs sont souvent peu visibles, soyez très vigilants.
  • Si vous approchez de sa couvée, l’huîtrier pie poussera des cris persistants
  • En navigation, soyez vigilant à proximité des îlots, bas de falaises et cordons de galets

Huitrier pie en images

  • Huîtriers Pies

  • Huîtrier Pie

  • Huîtriers Pies

  • Huîtriers Pies

  • Huîtrier Pie

  • Huîtriers Pies