Kitesurf & Planche à voile

Pour préparer ma sortie...

  • Lorsque je me rend sur un nouveau spot, je me renseigne sur les zones autorisées pour ma pratique. Ces informations sont disponibles en général auprès des écoles et clubs du coin.
  • Sur la carte C-monspot, j’identifie les secteurs sensibles pour être plus attentif aux espèces présentes et adapter ma pratique.

 

A : Zone recommandée pour le gréage et le décollage des ailes de kite en bas de plage.

crédit illustration : Oscar Chuberre

Arrivé sur le spot...

Exemple de gréage à proximité du haut de plage, à éviter-©Philippe Juhel / ENVSN
  • Pour me rendre sur la plage, j’utilise les chemins balisés afin de préserver la dune du piétinement.
  • De Mars à Juillet, pour gréer et faire décoller mon aile de kite je m’éloigne du haut de plage : plus tranquille pour les oiseaux qui y nichent, et moins dangereux pour moi ! En planche, j’évite aussi de gréer trop proche du haut de plage.

  • Au printemps et en été ; à proximité des îles et îlots si j’observe des cris, des signes d’agitation, je suis probablement proche d’une zone de nidification, je garde mes distances.
  • En navigation en hiver, je passe à bonne distance des groupes d’oiseaux qui se reposent sur l’eau, sur les îlots ou en bord de plage : naviguez de préférence en milieu de baie. L’observation est la clef : s’ils s’envolent, c’est que je suis passé trop près.
Crédit photo : Mickael Marolleau

En rentrant de ma session et pour m’engager d’avantage :

  • Si j’ai rencontré un animal échoué (mort ou vivant), je peux faire remonter l’information au Réseau National Echouage au 05 46 44 99 10 (7j/7).
  • Pour mon matériel, des alternatives respectueuses de l’environnement existent : combinaisons et crèmes solaires bio-sourcées, planches recyclées … Et en rinçant mon matériel, je limite ma consommation d’eau !
  • Et pour les conseils de sécurité c’est par ici : http://www.preventionete.sports.gouv.fr/Kiteboard